Anna  LEMÉE  - biographie

Anna LEMÉE

73 AIX-LES-BAINS *** 74 ANNECY *** 01 VALROMEY

Architecte DPLG, sa voie a d’abord été l’école de l’expressionnisme, s’inspirant savoureusement de la dynamique du Vivant et de la Nature, dans un courant humaniste et poétique initié par Ricardo PORRO, architecte franco-cubain. Dans la lignée de celui-ci, qui se plaisait à se décrire artiste complet, autant poète qu’architecte et cuisinier, la transversalité est restée pour elle une voie d’accomplissement, entre écriture et mouvement, architecture et nature, pédagogie et communication....

Comme autant de peaux protectrices et choyées autour de notre peau si délicate, le bâtiment et son mobilier, nos jardins, nos places et même nos villes, toute conception de notre cadre de vie devrait magnifier l’endroit, le site, et aussi notre geste, notre action, leur donnant du sens, les portant. Avec la même évidence qui exalte nos sens dans un théâtre, une cathédrale ou une futaie.

Dès 1992, par éthique personnelle et par amour pour cette nature, elle s’est vouée à concevoir des bâtiments à l’empreinte la plus légère possible, bioclimatiques voire passifs, dans un concept exigeant de santé et d’écoconstruction, remettant au premier plan la terre, le bois, la paille, et le végétal bien vivant, en continuum dedans-dehors... bien avant la vague qui porte aujourd’hui ces consciences.

Un décalage qui rejoint ce trouble depuis la prime enfance face à l’étrangeté du monde et à la comédie des relations humaines. La nature, la forêt, les oiseaux, ont toujours été ses ressources sauvages, son apaisement, en alliance et en fluidité, sans transe ni rituels autres que la curiosité, l’émerveillement et la rencontre. L’écriture ciselée et chantante a toujours été son médiateur. Devenue maman, le désir de (se) comprendre pour s’adapter sans se perdre, et mieux accompagner, la mène sur un long chemin de formation personnelle. En soif peut-être naïve d’harmonie. En soi, et vers les autres.

Le diagnostic tardif de syndrome Asperger posé pour l’un de ses enfants a affirmé cette biodiversité humaine où trouver sa place prenait du sens. La difficulté de comprendre et transmettre devenait une réalité partagée et à partager. Elle aborde les neurosciences pour décrypter l’autisme, investigue les chemins d’apaisement de l’anxiété (pleine conscience, cohérence cardiaque, biofeedback), cherche à s’imprégner de pédagogie positive, d’écoute réciproque... Essais. Erreurs. Essayer de comprendre. Apprendre.

Sa rencontre fortuite avec le WUTAO en 2011 lui a dévoilé une possible écologie corporelle où la poésie et le mouvement sensoriel nous relient en cohérence profonde à notre monde intérieur, au-delà du mental. Et qu’elle EST ce corps qu’elle croyait seulement habiter comme un costume incompréhensible. Cette découverte a été essentielle, initiatique. Apaisante.
Cette exploration se poursuit et s’approfondit grâce à la TRANSANALYSE. Evolution ancrée, passionnée, inspirée, vivante.

Elle enseigne avec bonheur le WUTAO depuis juin 2014, tout en exerçant son métier initial, et en semant les graines de projets permaculturels, petit colibri parmi d’autres...

Ess’Aimons pour ré-enchanter le Monde... ;-)

www.art-corpsesprit.net

annalemee@hotmail.com

06 45 64 06 24

info portfolio